Nous avons été contactés par l’Union pour remplir un questionnaire dont vous lirez les réponses dans la presse.

De mon point de vue,  je pense qu’il faut avoir un seul objectif : La non augmentation des impôts, voire même la baisse de ceux-ci.

Jusqu’à présent, une seule chose semble intéresser le maire actuel : c’est investir sans penser aux frais de fonctionnement que cela induit.

Aurait-il oublié que la clé d’une bonne gestion force à penser au fonctionnement ?

Pourquoi avoir fait une deuxième cantine, lorsque l’on parle de regroupement et de mutualisation ?

Une cuisine centrale aurait suffit ! Comme dans la plupart des villes bien gérées, c’est une cuisine centralisée qui livre tous les repas dans les salles de quartiers.

 Erreur de gestion ! Les cotteréziens, vont  devoir payer !

Revenons-en  au questionnaire :  700 caractères pour s’exprimer !!!!

Comment peut-on détailler des points aussi importants avec si peu de mots ?

Cinq questions  posées auxquelles nous avons répondu d’une façon sincère.  Ces projets, il faudra à tout prix, pour les réaliser une maîtrise totale du budget, toujours dans l’axe de la maîtrise des impôts.

Difficile à chiffrer, ne sachant ce que nous allons trouver comme budget, car le maire a refusé d’en débattre avant les élections.

Quant aux communautés de communes, elles ont été prévues, logiquement, pour fédérer les services et optimiser les tâches pour tout un territoire.

J’aurais aimé avoir une sixième question : le développement économique qui à mon humble avis est  source habituelle d’un développement harmonieux pour la ville et la communauté de communes, ( zones industrielles, zones artisanales, commerces, etc…)., car nous venons de perdre 6 ans ! Pourquoi avoir éludé cette question ? Le maire est-il intervenu pour qu'elle ne soit pas posée ?

Le maire actuel a l’air tout à fait satisfait des 6 ans qui viennent de passer et de son bilan. Il s’est contenté de s’asseoir tout bonnement sur ce qui avait été fait par ses prédécesseurs ! Mais durant 6 ans, il aurait été nécessaire de trouver des terrains pouvant permettre le développement économique. Je sais qu’il existe quelques « dents creuses », quelques terrains, qu’il nous sera possible d’aménager, nous savons faire nous, mais insuffisants pour une futur lointain.

Seulement, il prévoit une ville de 15 000 habitants dans un futur proche. Comment, dans ces conditions, pourrait-il éviter que Villers-Cotterêts ne devienne une ville dortoir ? Il est vrai que si l’on considère la banlieue d’où il vient, il en a l’habitude ! Cependant, les franciliens qui se sont installés à Villers-Cotterêts n’ont sans doute pas l’envie de voir ce phénomène se reproduire et préfèreraient trouver un travail sur place !

Pour qu’une ville soit agréable, il faut à tout prix que l’on ait la sagesse d’équilibrer les logements sociaux et les logements privés et surtout créer de l’emploi.

Quand on voit les longueurs administratives, le temps des études, les recherches archéologiques, que d’années il vient de perdre !!!

Encore 6 ans de perdus !!!!! Décidément, moi, je le trouve plutôt très négatif son mandat !

Une dernière réflexion, il a dit tout dernièrement, il faut faire payer les riches. Qu’entend-il par là ? Vous savez … ceux qui travaillent à deux avec un SMIC … !!! Oublie-t-il qu’il est en train de saigner les couples n’ayant aucun système social pour les encadrer puisque dépassant les plafonds. La France est en train de devenir un pays déséquilibré, géré par des dirigeants qui n’ont aucune idée du coût de la vie. Aujourd’hui, deux salaires à hauteur du SMIC se retrouvent sans aides, sans bourses, sans rien !

 

J’aime Villers …… la Communauté de Communes  …… et son Canton !