Attaqué politiquement par "les amis du château François 1er", je refuse de rentrer dans cette polémique et ne publierai aucun "droit de réponse" sur leur site.

par contre, il est vrai que mener une politique de ville ou d'aménagement du territoire par la Communauté de Communes laisse à penser que le château demeure, pour le Cotterézien que je suis, un patrimoine qu'il faudra sauver à tout prix.

c'est par le calme et la pondération que se forme l'unité de la sauvegarde.